Mine de diamants dans les TNO

Mine de diamants dans les TNO

En 2005, Belterra a fourni à l’industrie canadienne de l’extraction de diamants 17 500 pi de courroies de convoyeur. Travailler à 200 kilomètres au sud du cercle arctique, dans les Territoires du Nord-Ouest au Canada, apporte son lot de problèmes logistiques. Ce fut tout un défi que de coordonner la fabrication de ce produit, compte tenu de son volume, et de faire coïncider les arrivages avec la fenêtre de seulement trois mois pour parcourir le chemin de glace qu’offre l’Arctique tout en devant affronter les rigueurs de l’hiver. La première mine de diamants à ciel ouvert au Canada devait se transformer en une mine souterraine, ce qui en soi pose certains défis sur le plan du génie minier et de la logistique. En raison de restrictions des diamètres des poulies, l’option d’une courroie de convoyeur armée de câbles d’acier a été écartée. On a plutôt opté pour une armature 1350/3 plis spécialement conçue pour résister à une tension élevée et dotée de revêtements ignifuges spéciaux. En raison des restrictions dimensionnelles sous terre, on a limité la hauteur des rouleaux. Pour cette installation, il a fallu assembler 53 épissures vulcanisées au rythme d’une épissure de 8 pi toutes les 24 heures. Belterra a achevé ce projet dans les délais convenus et en respectant le budget accordé, et ce, sans problèmes de jointement ni d’alignement. Nous avons également reçu une lettre de recommandation de la part du comité de sécurité du client.